Comment le mouvement social retarde l’austérité

Cet article figure dans la brochure « Gilets Jaunes en lutte ! » que nous distribuons en manif.

En 2016, le Parti Socialiste utilisait le 49.3 pour faire passer la loi travail. Deux ans plus tard, En Marche et les ministres des Républicains l’utilisent à nouveau faire passer en force la loi travail II. Ce fut ensuite au tour de parcoursup de s’imposer.

Mais les temps changent. Avec les Gilets Jaunes et la crise politique que traverse la démocratie bourgeoise, l’heure est plutôt à éviter le conflit en décalant les réformes… Petit tour d’horizon des mesures d’austérité visant à baisser le coût du travail que le gouvernement met de coté pour quelques mois…

RÉFORME DE L’ASSURANCE-CHÔMAGE

Examen prévu fin janvier, reporté à fin février

Pour le patronat, cette réforme représente 5 milliards d’euros d’économie, et pour nous, nos cotisations qui partent en fumée ! Rater des RDV, des convocations, ne pas fournir assez de preuves de sa « recherche active d’emploi », ce sera s’exposer à des sanctions lourdes. Ainsi, on pourra voir ses droits suspendus progressivement sur une période de 1, puis 2, puis 6 mois. Le petit côté magique c’est que cette suspension ne vaut pas radiation, autrement dit on est toujours allocataire… donc pas éligible au RSA. Ce décret inaugure donc le concept de mois à 0 euro de revenu. Le but est de décourager ceux qui auraient la prétention de faire valoir leurs droits au chômage, par l’épuise-ment face au harcèlement incessant des contrôles (alors qu’on sait déjà que 36 % de ceux qui au-raient droit au RSA ne le réclament pas).

RÉFORME DE LA FONCTION PUBLIQUE

Examen prévu en décembre 2018, reporté à une date inconnue

En Marche et Les Républicains avaient fait campagne en 2017 pour la suppression dizaines de milliers de postes dans les services publics d’ici à la fin 2022. Pour les travailleurs du public, c’est bosser en sous-effectif, et donc faire le boulot de deux ou trois personnes en plus du sien, ce qui est difficilement tenable.

Pour nous les usagers, c’est une baisse de notre salaire indirect, car un accès plus compliqué aux soins, à l’éducation, et aux prestation sociales. Tandis que le fonctionnement des hôpitaux, CAF et écoles est à la traîne et fait l’objet de lutte de la part de nombreux gilets-jaunes, le gouvernement a préféré ne pas mettre de l’huile sur le feu (pour l’instant) et a préférer repousser la réforme.

RÉFORME DES RETRAITES

Examen prévu « en 2019 », date inconnue

Deux réformes des retraites ont déjà été me-nées en 1993 et 2010, nous faisant bosser plus longtemps pour gagner moins sur le long terme (puisqu’on a plus cotisé mais qu’on gagne la même chose qu’avant). L’année dernière, le gouvernement avait annoncé «qu’ 1€ cotisé ouvrirait à chaque salarié.e les mêmes droits». Derrière cette pseudo-équité se cachent trois problèmes majeurs :

– D’abord le calcul de la retraite ne se ferait plus sur les meilleures années mais sur l’ensemble de la carrière.

– Ensuite, les mécanismes de solidarité qui neutralisent les aléas de carrière (chômage, maternité…) pourraient être plafonnés, voire totalement supprimés.

– Surtout, ce principe d’équité ne nous dit rien sur le contenu de nos droits à retraite. Que représentera le montant de la pension par rapport au salaire de fin carrière ? Quel montant de retraite ? Quel âge de départ ?

LA RÉFORME DU SYSTÈME DE SOINS

Examen prévu début 2019, repoussé au premier semestre

Tandis que l’austérité dans les hôpitaux a déjà conduit à de nombreuses luttes dans les hôpitaux à Amiens, Créteil, Saint-Malo (voir le facebook « Hôpitaux en lutte »), et que les infirmières et personnels se sont mobilisées durant l’année 2018, le gouvernement décide de ne pas faire de vague et repousse la réforme au premier semestre.

MAIS ENCORE…

D’autres mesures prévues pour 2019 ont été annulées ou repoussées avec le rapport de force engagé par les gilets jaunes :

– la hausse de la taxe carbone est annulée- la convergence diesel-essence est repoussée

– la hausse du gaz et de l’électricité est suspendue

– l’alourdissement des conditions du contrôle technique est reporté

– le relèvement de la contribution sociale généralisée (CSG, supprimée pour certains retraités).

Publicités

2 commentaires

  1. La mobilisation est unanimement reconnue historique mais malheureusement touts les « partisans » GJ ne peuvent pas tous manifester le samedi, se déplacer … Solution pour participer au mouvement :
    Boycott TV, grands noms d’enseignes commerciales dites « abusivement profiteuses »… Privilégier les circuits courts mais surtout : Échanger et partager des idées sur les moyens de CHANGER ce système politique désuet , injuste , inhumain !!!!
    Une journée de GRÈVE GÉNÉRALE pour la solidarité mais chaque semaine !!!
    Le Mercredi , par exemple ???

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s